The cask of amontillado/La barrique d'amontillado

ebook

By Edgar Allan Poe

cover image of The cask of amontillado/La barrique d'amontillado

Sign up to save your library

With an OverDrive account, you can save your favorite libraries for at-a-glance information about availability. Find out more about OverDrive accounts.

   Not today

Search for a digital library with this title

Title found at these libraries:

Loading...
The story is set in an unnamed Italian city at carnival time in an unspecified year, and is about a man taking fatal revenge on a friend who, he believes, has insulted him. Like several of Poe's stories, and in keeping with the 19th-century fascination with the subject, the narrative revolves around a person being buried alive—in this case, by immurement. As in "The Black Cat" and "The Tell-Tale Heart", Poe conveys the story from the murderer's perspective. Montresor raconte l'histoire de la nuit où il a tiré vengeance d'une insulte proférée à son égard par Fortunato, un noble de sa connaissance. Rencontrant Fortunato lors du Carnaval alors que l'homme est ivre et porte un bonnet de bouffon, Montresor l'attire dans un piège en prétendant avoir reçu une barrique d'amontillado et demandant son opinion d'expert pour s'assurer de son origine. Ensemble, ils vont dans les vastes caves du palais de Montresor et arrivent enfin dans une niche où Montresor enchaîne promptement Fortunato. Il sort alors des outils de maçon et commence à emmurer Fortunato à l'intérieur. Aussitôt dégrisé, ce dernier essaie en vain de se libérer de ses chaînes, au grand plaisir de Montresor. Fortunato crie ensuite à l'aide mais Montresor sait parfaitement que personne ne l'entendra. Alors que Montresor est sur le point de finir le mur, Fortunato prétend que c'était une bonne plaisanterie avant d'implorer « Pour l'amour de Dieu, Montresor ! », ce à quoi son meurtrier répond « Oui, pour l'amour de Dieu » avant de laisser tomber sa torche dans la mince ouverture restante. Montresor conclut en disant que depuis 50 ans personne n'a dérangé le travail qu'il avait effectué cette nuit-là et termine par ses mots : « In pace requiescat ».
The cask of amontillado/La barrique d'amontillado